Enseignement

Comme tout établissement scolaire, Saint Goëry dispense les enseignements classiques, répondant aux programmes de l’Education Nationale.

Cependant, …

Face aux difficultés d’apprentissage, de concentration mais surtout de confiance en soi, il est urgent de proposer aux plus jeunes élèves des initiatives pédagogiques en rapport à leurs besoins.

Aussi, comment apprendre autrement ?

  • Parcours langues :

PAC3 (parcours en allemand au cycle 3) : après une découverte de l’allemand en CE2, les élèves peuvent poursuivre leur scolarité en étudiant la langue au quotidien. La langue allemande est utilisée dans le quotidien de la classe. Mais la nouveauté est l’enseignement d’une matière en langue allemande : éducation musicale, art visuel, mais aussi vie culturelle, …). Enfin, au moins une immersion en Allemagne est réalisée dans l’année.

Parcours anglais : dès la GS, la langue anglaise est enseignée aux élèves. En CM2, comme au PAC3, une matière est enseignée en anglais ( poésie, géométrie, etc.). Un voyage en Angleterre est également proposé une année sur deux.

Pour se faire, les enseignants volontaires ont suivi deux années de formations en langue anglaise.

L’objectif est de rendre la pratique de la langue  étrangère quotidienne et attractive pour les élèves.Enseignées dès la fin de la maternelle, ils se sentent plus à l’aise et osent entrer en communication.

De plus, une langue étrangère utilisée comme langue d’enseignement d’une matière propre, la spontanéité et la fonction pédagogique, donnent une nouvelle dimension aux apprentissages de la langue.

  • Equiscolarité(c) en GS :

L’équiscolarité(c) a pour objectif de faire s’épanouir l’élève mais également l’enfant, en tant que personne en devenir.

Les apprentissages scolaires seraient alors proposés en dehors de la classe ordinaire, avec comme médiateur, partenaire d’apprentissage, le poney.

Dans l’obligation d’être encore plus attentif, d’oser faire, l’enfant découvre ou réinvestit, à travers le jeu, des connaissances et des compétences.

L’équiscolarité, c’est poursuivre autrement les apprentissages scolaires (découverte des sons, de la numération, du graphisme, du monde, s’exprimer oralement, structurer sa pensée, etc.) avec un partenaire élève (coopérer et devenir autonome) et un partenaire équin (prétexte aux apprentissages). Il sollicite à la fois son intellect et son corps.

Il doit alors mobiliser tout son être, mais surtout son corps, comme cela lui est absolument nécessaire avant 6 ans, pour entrer dans un processus d’apprentissage. Et donc se construire.

La motricité devient alors, tout comme le langage, transversale et n’est plus une activité « à part ».

Nous parlons alors d’équimotricité ©, qui sera une des propositions de l’ « équiscolarité ».

Séance d’équiscolarité(c)